La grenade, le flic et les manifestant.e.s

Depuis l’an 2000, au moins 120 personnes sont mortes des suites de violences policières. Ces victimes sont essentiellement issues des classes populaires. L’une d’elles, Rémy Fraisse en 2012, a été tuée lors d’une manifestation.
En effet, la doctrine du maintien de l’ordre s’est adaptée à un monde prétendument « pacifié » et l’équipement des policier.ère.s et gendarmes a évolué en conséquence. De fait, ce n’est plus l’armée qui est envoyée dans les manifestations mais les C.R.S. et les « mobiles », ce ne sont plus les dragons à cheval mais les canons à eau, ce ne sont plus les baïonnettes mais les tonfas. Le maintien de l’ordre ne se fait qu’avec des armes à « létalité réduite » Lire la suite