LE POING - Apériodique libertaire - Amiens

Le journal qui ne prend pas de gants

Étiquette : Conférence

Retour sur l’Archéologie Préhistorique

LE POING, le journal qui ne prend pas de gants, et le collectif Alexandre Marius Jacob ont invité, le 26 avril 2019, Gwenolé Kerdivel, préhistorien indépendant et militant à la Fédération Anarchiste, pour une conférence sur l’archéologie préhistorique. Continuer la lecture

Soirée conférence-débat du POING, le 26 avril 2019, à 19h00

Continuer la lecture

Retour sur la Pédagogie Libertaire

LE POING, le journal qui ne prend pas de gants, et le collectif Alexandre Marius Jacob ont invité, le 8 février dernier, Hugues Lenoir, enseignant-chercheur en Sciences de l’Éducation et militant à la Fédération Anarchiste, pour une conférence sur la pédagogie libertaire. Continuer la lecture

Soirée conférence-débat du POING, le 08 février, à 19h00

PedagogieLibertaire
Continuer la lecture

Soirée conférence-lecture musicale du POING, le 08 juin 2018 à 18h45

Retour sur « Usines, Universités, Union »

Un peu partout fleurissent les commémorations sur les évènements de Mai-Juin 1968. Au delà du folklore quelque peu cliché d’une simple colère estudiantine et contre une fausse lecture que nous en donne le gouvernement et bon nombre de médias, nous avons voulu replacer cette révolte dans le contexte de luttes contre les oppressions qui s’étaient engagées depuis plusieurs années un peu partout dans le monde. Continuer la lecture

Usines, Universités, Union – du 16 au 20 avril 2018

EXPOSITION – AMIENS – UFR DES ARTS – LONGWALL – DU 16 AU 20 AVRIL 2018

Le printemps 1968 a vu se soulever un vent de révolte qui surprit par son ampleur et sa vivacité. Etudiant.e.s et travailleu.r.seuse.s descendent dans la rue, occupent les universités et les usines et, surtout, appellent à l’union.
Revendiquant de meilleures conditions de travail, s’élevant contre le carcan de la conformité, les luttes mettent à jour les oppressions de la décennie qui se dévoilent en France comme ailleurs. La révolte est sans frontière et de tous les combats : la France gaulliste, la colonisation, la guerre du Vietnam, l’URSS liberticide, la répression meurtrière à Mexico…
C’est aussi un élan créatif qui parcourt le mouvement, une volonté de se réapproprier la culture, de réinsuffler à la musique, aux arts visuels, leurs composantes sociale et politique perdues. Naissent les Ateliers Populaires où se conçoit une communication visuelle militante diffusée en masse, qui constitue une esthétique identifiable encore aujourd’hui. Dans cet esprit, nous avons réédité, avec le concours des Editions du monstre, quelques sérigraphies issues des Ateliers Populaires des écoles des Beaux-Arts de Paris et Marseille, accompagnées d’extraits de journaux et de documents d’époque.
Alors, cinquante ans plus tard, réamorçons l’union, faisons de l’université le lieu des possibles, libre, créatif et ouvert à tout.e.s.

INAUGURATION – LUNDI 16 AVRIL – 18H00

Présentation de l’exposition et atelier de sérigraphie proposé par les ÉDITIONS DU MONSTRE – Ouvert à tou.te.s.

CONFÉRENCE-TÉMOIGNAGE – UFR DES ARTS – AMPHITHÉÂTRE – JEUDI 19 AVRIL – 18H00

INTERVENTION sur les occupations des usines et leurs conséquences pour le syndicalisme par SERGE, occupant de Sud-Aviation – Ouvert à tou.te.s.

CONFÉRENCE & CONCERT – ACCUEIL FROID – SAMEDI 21 AVRIL – 20H30

CONFÉRENCE par ÉRIC BRUN, sociologue, membre du Curapp-ESS, auteur du livre « Les Situationnistes. Une avant-garde totale » (CNRS Editions). En présentant l’histoire, le parcours et la