LE POING - Apériodique libertaire - Amiens

Le journal qui ne prend pas de gants

Catégorie : Articles (page 3 sur 6)

« Guardianes del Ibera »

La province de Corrientes est située au nord-est de l’Argentine. Depuis plusieurs années des investisseurs étrangers se sont installés dans cette région située à la marge du pays, une des provinces les plus pauvres de l’Argentine. En 2010, l’association écologiste libertaire avec laquelle je travaille, « Guardianes del Ibera » [Gardiens de l’Ibera], se crée à la suite des différents problèmes environnementaux et de cas d’accaparement de terres de plus en plus nombreux dans la région. Pour exemple, l’ex-présidente du MEDEF Amérique centrale fait de la monoculture de riz sur des centaines d’hectares. L’université d’Harvard, à travers son fond d’investissement HMC (Harvard Management Company), fait de la monoculture de pins sur des milliers d’hectares. Continuer la lecture

« On s’était donné rendez-vous dans 10 ans… »

Ouvrez vos esgourdes camarades, le Comité Invisible revient nous livrer son constat(1) 10 ans après L’insurrection qui vient(2), et on peut dire qu’elle tarde à venir.
Pas de grands soirs à l’horizon, ou l’ombre d’une infime flammèche qui pourrait embraser le vieux monde. Pourtant on y a cru, 2016 aurait pu être le millésime El Khomri ! Hélas bien plus que l’embrasement tant espéré, c’est avec un goût amer que le comité analyse la situation actuelle.

Continuer la lecture

Cours camarade, la «modernitude» est derrière toi !

Voici venu le temps de la « modernitude », ainsi un personnage douteux et interclassiste se retrouve Président de la République avec en tout et pour tout environ 30 % des voix des électeurs inscrits. Continuer la lecture

Paresser pour mieux agir

Péché mortel selon la religion, la paresse souffre d’une connotation très négative. Aujourd’hui alors que nous vivons dans une société du chiffre, et où l’artisanat est remplacé par un travail dépossédé de toute émancipation, il est très mal vu de ne pas s’occuper, de laisser du temps au temps, d’être libre de toute pression professionnelle et sociétale. Continuer la lecture

Retour sur les luttes de 2016

Au lendemain de la triste élection présidentielle, nous avons entendu : « J’ai compris, chère Muriel, que votre feuille de route allait approfondir le sillon de la négociation collective en entreprise »*. Le ton est donné. Certains d’entre nous s’étaient promis que les élections de 2017 n’auraient pas lieu, qu’elles seraient un non-évènement. Et pourtant, nous voilà bien obligé.e.s de nous préparer aux ordonnances de notre nouveau monarque.

À Amiens, quel bilan critique peut-on dresser un an après le mouvement social contre la loi travail ? Continuer la lecture

Cher patron de Fakir (aussi patron de Merci Patron)

Cette lettre a été relayée par plusieurs médias, nous la relayons à notre tour.

Cher patron de Fakir (aussi patron de Merci Patron),

Pardonnez notre hardiesse, mais il est temps que nous parlions. On ne se connait pas mais nous avons eu maintes fois l’occasion de nous croiser lors de rassemblement sur Amiens. Permettez-nous donc de vous tutoyer, es-tu d’accord ? Continuer la lecture

Communiqué de soutien – Maison Cozette

Le 1er octobre, la Maison Cozette à Amiens a ré-ouvert ses portes restées trop longtemps closes. La grande bâtisse du XVIIIème siècle a été laissée à l’abandon par la Mairie depuis de nombreuses années.

Compte-tenu des politiques anti-sociales des municipalités successives, le collectif La Brèche a pris l’initiative de réhabiliter les locaux et d’en faire un espace d’accueil, de rencontres et d’échange libre et fécond, avec la volonté de redonner un lieu de vie politique et culturel aux amiénois.

Une semaine après son ouverture, trois habitants ont reçu une convocation les assignant à se rendre au Palais de Justice le 26 octobre en vue d’une expulsion des locaux. Le système judiciaire bourgeois cherche encore une fois à mettre à la rue des personnes sans ressource et à piétiner les énergies déployées.

Or ce lieu est une chance pour Amiens. Dans une période d’oppressions accrues, de peurs insufflées par les politiques et les médias, la réappropriation des lieux (publics et fermés) et la création d’espaces de vie collective sont une réponse alternative et vitale aux états d’urgence, aux politiques sécuritaires et racistes, aux privations de libertés.

En se réappropriant la ville, par l’autogestion et le partage des ressources, c’est un coup porté au capitalisme et à la bourgeoisie.

Nous soutenons la Maison Cozette et ses actions.

CNT-EFI Nord Pas de Calais Picardie

Groupe Marius Jacob de la Fédération anarchiste

Droit et pensée libertaire

La question de la relation entre le droit et l’anarchisme se pose à tout juriste ou étudiant juriste de pensée libertaire.

Car malgré les dires de ses détracteurs, l’anarchie n’est pas un système sans droit. Continuer la lecture

Hé, Maurice ! T’en penses quoi ?

Maurice doit opiner. Après s’être acquitté de sa servitude quotidienne, il papote avec ses collègues autour d’une bière et doit confectionner, en le justifiant, un point de vue sur l’exécution des journalistes de Charlie Hebdo. L’événement est trop important pour qu’ il puisse ne pas avoir et émettre un avis. En tant que citoyen de la démocratie d’opinion, Maurice est assujetti à la production routinière d’avis qu’ il est sommé de répandre au grès de ses interactions sociales. Continuer la lecture

“Et gare ! à la revanche, quand tous les pauvres s’y mettront”*

*1871, la Semaine Sanglante, écrit par Jean-Baptiste Clément

Comme le disait Bakounine (ce camarade vitamine !) : « Les ouvriers doivent s’organiser, la base de cette organisation est toute trouvée : les ateliers et les fédérations d’ateliers ; la création des caisses de résistance, instruments de lutte contre la bourgeoisie, et leur fédération non seulement nationale, mais aussi internationale ». Continuer la lecture

« Anciennes publications Nouvelles publications »